Les terres salées en blanc, un vin rare et précieux !

Le Château Bouisset est la propriété de Christophe Barbier, situé au pied du Massif de La Clape, à l’est de Narbonne, non loin de la Méditerranée. Le vignoble des cuvées « Terres Salées » est implanté sur de très anciens marais salants, situés à proximité de l’Aude, le fleuve qui a donné son nom au département, comme cela est si souvent le cas.

Chaque année au mois de mars, les vignes sont inondées grâce au pompage de l’eau de ce fleuve et cela pendant quasiment un mois. Cette inondation a pour but de maintenir en profondeur le sel résiduel de ces anciens marais salants, pour qu’il ne brûle pas les racines, et aussi et surtout, pour détruire le phylloxéra, ce puceron toujours présent dans les sols, qui s’alimente des substances contenues dans les racines par le biais de piqûres, provoquant en très peu de temps la pourriture de celles-ci et donc la mort des pieds. L’avantage remarquable de cette absence de phylloxéra est que les vignes sont « franches de pied », c’est-à-dire plantées directement dans le sol, sans avoir été greffées sur un porte-greffe. L’expression du cépage sur son terroir n’en est que bien meilleure.

Cépage : Bourboulenc 100%. Le Bourboulenc est le grand cépage du Massif de la Clape, et un grand cépage tout court.
Il aurait été planté par les grecs, il y a plus de deux mille ans quand ils cabotaient le long des côtes méditerranéennes en faisant du commerce avec les peuplades locales. A cette époque, la Clape était une île. Ce massif fut rattaché au continent que beaucoup plus tard, par les dépôts successifs de matériaux transportés par le fleuve Aude. Cette situation insulaire explique en partie pourquoi ce merveilleux cépage ne s’est pas exporté très tôt dans d’autres vignobles, à l’instar du Chardonnay ou du Sauvignon par exemple.

Dégustation : robe dorée engageante, aux reflets argent. Le nez riche et flatteur s’exprime sur la poire fraîche. Le toasté de la barrique apporte de la complexité avec ses senteurs grillés et enivrantes. La bouche offre beaucoup de plénitude et de rondeur tout en étant précise et nette. La fin de bouche gourmande, persiste longuement.

Accommodement : n’hésitez pas à l’associer à un foie gras. Il sera parfait sur une volaille crémée aux morilles, une pintade rôtie, un risotto aux cèpes. Superbe sur tous les fromages à pâte pressée cuite : Comté 18 mois, Beaufort, Gruyère Suisse …